Deuxième version de l'EC, une simulation basée sur Fifa 18. Pour cette année quelques changements ont étés effectués. Bon amusement


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Adolf DERKAMPF

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Adolf DERKAMPF le Dim 24 Sep - 16:00

NOM : DERKAMPF
Prénom : Adolf
Âge : 57 ans
Nationalité : Allemagne

Histoire

Ai-je vraiment besoin de vous raconter mon histoire? Au fond, vous la connaissez tous... Le monde entier parlait de moi au début des années 40. Eh oui, vous avez tous cru à mon faux suicide organisé dans ce soit-disant bunker secret. Quel coup de génie. Mes meilleurs ingénieurs avaient confectionné une station de cryogénisation afin de préserver mon corps intact pour quelques décennies. Bien entendu, j'avais déjà prévu de changer d'identité, de manière à être plus... discret à l'avenir.

C'est en 2016 que cette période de sommeil s'est achevée. Je suis ressorti, et est découvert ce nouveau monde, ce nouveau Berlin. Je savais que j'avais perdu mon combat, mais c'est un nouveau monde qui s'offrait à moi, une nouvelle vie. Je profitais de mes premiers jours pour découvrir ce nouveau présent, ces nouvelles technologies importées par ces américains visiblement très inspiré par mon désir de domination du monde. J'ai voulu conquérir le monde par la force et l'unité, ils l'ont fait grâce au commerce, de manière discrète. Au cours d'une discussion avec une charmante arye... allemande, je lui demande ce qu'un nouveau venu devrait visité dans cette nouvelle Europe.

Et c'est ainsi que je me suis retrouvé à Rome. Quelle ville incroyable. J'en suis tombé sous le charme. Si bien que j'y suis resté quelques mois. Juste le temps de m'imprégner de cette culture locale. Et c'est à Rome que ma nouvelle vie à débuté. Le grand amateur de sport que je suis a découvert, ou plutôt redécouvert, le football. Une pratique très répandue et très pratiquée en Italie. La population locale n'avait de cesse de me vanter les louanges de ce qu'ils appellent un entraîneur du coin. Un homme admirable me disait-il, borderline, fou, mais un grand homme, qui avait totalement inversé le rapport de force entre les deux clubs rivaux de la ville.

Cet homme, il s'appelait Alberto Negani. Il avait conquis la capitale italienne, et méritait donc toute mon attention. Je me suis donc longuement penché sur son dossier, grâce à cette merveille qu'est... Mince, quel est cet objet déjà? L'internet, c'est bien ça? Oui c'est cela. Cet internet m'a permis de découvrir bon nombre d'informations sur cet Alberto Negani. Et quelle ne fut pas ma surprise quand je découvris que ce cher entraîneur n'était autre que le neveu d'un de mes grands amis, Benito Mussolini. Suite à cette découverte, je m'empressais d'aller rencontrer le descendant de ce cher Benito.

J'ai réussi à rencontrer Alberto un soir de mars 2016, à la sortie du superbe stade de Rome. Nous avons longuement discuté de lui et de sa famille. Il m'expliqua son métier, d'où il était parti. Tout cela était passionnant. Et je reconnaissais bien l'héritier de Benito dans ce jeune homme. Il avait gardé ce caractère cher à son oncle. C'était un vrai Mussolini. A l'issu de cette soirée, il me proposa d'assister, si je le souhaitais, à des séances d'entraînement de son équipe. J'acceptais sa proposition avec joie. Cela me rapprocherait de ma passion qu'est le sport. Tout cela me rappelait ces jeux que j'avais réussi à organiser à Berlin en 1936. Quelle formidable évènement était-ce...

Enfin bref, je m'égare. J'ai donc assisté à ces entraînements dirigés par Alberto Negani pendant des semaines, si bien que je connaissais quasiment par cœur les tactiques d'un jeu encore nouveau pour moi il y a quelques mois. Une nouvelle vocation était née grâce à Alberto, celle du football. C'était décidé, j'allais devenir à mon tour entraîneur, dans mon pays.

J'ai donc fait mes adieux à Alberto en juin 2016, afin de passer mes diplômes d'entraîneur à Berlin. J'espérais fortement recroiser ce cher Negani dans le futur, sur un terrain de football. Et le 27 juin 2016, après avoir menacé la famille de l'examinateur, ce dernier me conféra mon diplôme. Je pouvais désormais m'adonner à ma nouvelle passion. Et, par chance, dès le 1er juillet, au cours d'un voyage dans différentes villes germaniques, un certain Fritz Keller me contacte, et m'indique qu'il souhaiterait faire de moi le nouvel entraîneur de son équipe : le SC Fribourg.

Après quelques heures de discussion, je finis par accepter le poste. Et par racheter le club, afin d'avoir les pleins pouvoirs au sein de cette organisation. Me voilà donc manager. Une nouvelle vie s'offre à moi. Et cette vie va me permettre de dominer l'Europe de nouveau.

Personnalité : Colérique / Tacticien

Style de jeu : Football total. 4-2-3-1 privilégié.

Equipes préférées : Austria Vienne (Pays d'origine), Bayern Munich (Domination totale), Lazio Rome (Alberto Negani)

Idoles : Alberto Negani, Bastian Schweinsteiger, Joachim Low

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Adolf DERKAMPF le Lun 25 Sep - 17:13

T'es irrattrapable ! Laughing Laughing Laughing

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum